Suite à la crise financière de 2008, la rémunération des cadres dirigeants a fait l’objet d’intenses débats. Cela a débouché notamment au niveau européen sur l’adoption d’une mesure législative limitant la part variable de la rémunération à un maximum de 200% du salaire fixe moyennant l’approbation préalable des actionnaires.

Pour l’année 2016, la majorité des banques reprises dans notre analyse n’ont pas octroyé de bonus à leurs cadres dirigeants. Sur les trois banques qui l’ont fait, BNP Paribas a octroyé la rémunération variable la plus élevée (106%). Les deux autres banques sont KBC Group (52%) et ING Group (19%).
Notons que, dans certains pays, des règles plus strictes ont été appliquées à la part variable de la rémunération. Aux Pays-Bas, par exemple, le bonus est limité à 20% du salaire fixe. Ces règles sont applicables aux CEO néerlandais depuis 2016. Rabobank et Triodos ont même pris la décision de ne plus accorder aucune rémunération variable à leurs cadres dirigeants.

En termes absolus, la rémunération (fixe et variable) la plus élevée a été octroyée au CEO de la Deutsche Bank, qui a reçu 3,8 millions d’euros en 2016. Il précède le CEO de BNP Paribas, qui a perçu une rémunération totale de 3,2 millions d’euros. Les autres CEOs ont perçu des salaires allant de 0,3 à 2 millions d’euros (voir le graphique 12).

Les informations relatives à la rémunération des cadres dirigeants n’ont pu être comparées que pour neuf des dix-sept banques incluses dans l’échantillon analysé. Pour les autres banques, les informations requises étaient soit incomplètes, soit fournies uniquement pour l’ensemble du conseil d’administration, soit non disponibles.

Graphique 12. Rémunération annuelle du directeur général (PDG) en millions d’euros – 2016

Note : les parts fixe et variable de la rémunération n’incluent pas d’autres bénéfices tels que les réserves pour les pensions de retraite. Lorsqu’aucun montant n’est précisé au-dessus du nom de la banque, cela signifie que l’information requise pour calculer le ratio n’apparaît pas dans le rapport annuel ou financier.