Les 7 péchés capitaux des banques

Chiffres clés

Part des prêts et des actifs financiers* dans le total de l'actifActif
Investissement (matériel ou immatériel) fait en vue de réaliser un bénéfice. De manière générale, les actifs d'une banque sont les prêts (que la banques à octroyés aux particuliers, aux entreprises), les créances bancaires (prêts octroyés aux autres banques) et le portefeuille financier (actions, titres émis par d'autres sociétés et acheté par la banque).
- Chiffres 2011

Sources : Elaboration propre sur base des rapports annuels 2011 de Deutsche Bank, BNP Paribas, Crédit Agricole Group, ING Bank, Belfius Bank, Dexia SA, KBC Group, Axa Bank Europe, Triodos Bank, Argenta Spaarbank, et Bank J. Van Breda.
*Par "Actifs financiers", nous entendons ici uniquement les actifs acquis principalement en vue d'être vendus ou rachetés à court terme. Les instruments dérivés sont également inclus dans cette catégorie, sauf s'ils sont désignés comme des instruments decouverture.

Déchiffrage

Comment distinguer les banques qui financent l'économie réelle de celles qui jouent au casino? Le tableau ci-dessus apporte un éclairage sur cette question: pour chacune des 11 banques analysées, une distinction est opérée entre la part de leurs prêts (crédits aux ménages et aux entreprises) et la part de leurs actifs financiers acquis en vue d'être vendus à court terme. En effet, selon nous, la capacité des banques à servir leurs clients se mesure à l'étendue de leurs activités de prêts. Inversement, leur inclination à servir leurs propres intérêts se mesure à l'ampleur de leurs activités de marchéActivités de marché
Opération d'achat et de vente de produits financiers (actions, produits dérivés, titres de dette, etc.) réalisée dans l'espoir d'en tirer un profit à court terme.
.
Il ressort clairement des chiffres exposés dans ce tableau que les banques Deutsche Bank et BNP Paribas consacrent une large part de leurs activités à des opérations spéculatives. La part de leurs actifs financiers acquis en vue d'être vendus à court terme est en effet sensiblement plus grande que celle de leurs prêts. À l'autre extrémité se trouvent les banques Argenta, Triodos et Bank J. Van Breda, dont les activités sont essentiellement orientées vers le financement d'entreprises et de particuliers. Quant aux banques Crédit Agricole, ING, KBC, Belfius, et Axa Bank Europe, le tableau démontre qu'elles privilégient un modèle de gestion plus diversifié: bien que ces banques soient relativement ancrées dans l'économie réelle, une part non négligeable de leurs activités est orientée vers la spéculation financière.