Les 7 péchés capitaux des banques

Chiffres clés

Ratio de levier calculé - Chiffres 2011

(Total actifs moins les actifs incorporels/Total capital Tier 1)

Sources: Elaboration propre sur base des rapports annuels 2011 de Deutsche Bank, BNP Paribas, Crédit Agricole Group, ING Bank, Belfius Bank, Dexia SA, KBC Group, Axa Bank Europe, Triodos Bank, Argenta Spaarbank, et Bank J. Van Breda.

Déchiffrage

Comment évaluer si une banque est peu ou fortement endettée? Un moyen d'y parvenir est de calculer son ratio de levier. Plus ce ratio est élevé, plus la part de la dette dans le financement des actifs (prêts, actions, obligations, instruments dérivés, etc.) de la banque est importante. A l'inverse, plus il est bas, plus la part des fonds propres dans le financement des actifs de la banque est élevée.
Le graphique ci-dessus nous indique qu'à l'exception de Triodos et Bank J. Van Breda, les 9 autres banques analysées présentent un ratio de levier élevé. Le cas le plus extrême est celui de la banque Dexia SA : son ratio de levier de 65 indique que pour un euro de fonds propres, elle emprunte 65 euros !
Bien qu'il donne une indication sur le niveau d'endettement d'une banque, le ratio de levier n'apporte par contre aucun élément de réponse quant à la nature de l'endettement. Or, certaines sources de financement sont plus longues et plus stables que d'autres. C'est le cas, en particulier, des dépôts de clients ou des obligations émises à long terme. A l'inverse, les dettes à court termeDette à court terme
Une dette à court terme correspond à une somme d'argent empruntée à court terme (souvent inférieure à 1 an) par une banque et qui reste due au créancier prêteur.
constituent des flux de financement très instables.
Afin d'illustrer notre propos, penchons-nous un instant sur le cas d'Argenta et du Crédit Agricole. Avec un ratio de levier respectivement de 31,9 et 28,8, ces deux banques présentent à l'évidence un déficit de fonds propres. Néanmoins, la nature de leur endettement est très différente: si Argenta finance la totalité de ses prêts à l'aide de financements stables (à savoir, les dépôts de ses clients), le Crédit Agricole, quant à lui, finance une large part de ses prêts et de ses activités spéculatives en empruntant sur les marchés de capitaux à court-terme, par nature très instables. Autrement dit, le Crédit Agricole coure un risque de liquidité plus important qu'Argenta [voir - Imprudence]. En effet, si les marchés de capitaux à court terme se bloquent (crise de liquidité), la banque française se trouve en difficulté plus rapidement que les autres. Notons que le Crédit Agricole n'est pas un cas isolé. L'examen du passifPassif
Le passif d'une banque informe sur l'origine de ses ressources, c'est-à-dire les fonds collectés par la banque. Plus précisément, on retrouve au passif d'une banque: le capital (les actions propres), les dépôts des clients, les réserves (bénéfices passés non dépensés) et la dette (notamment ce que la banque a emprunté auprès d'autres institutions).
des 11 banques reprises ci-dessus révèle en effet que Deutsche Bank, BNP Paribas, Dexia SA, et Belfius Bank sont également exposées à un risque de liquidité important, en raison de leur dépendance aux sources de financement à court terme [+d'infos].