Les 7 péchés capitaux des banques

Glossaire

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

  • Capitaux propres (ou "fonds propres")
    Désignent les capitaux qu'une banque n'a pas eu à emprunter, et qu'elle n'aura donc pas à rembourser. Ces fonds proviennent soit des actionnaires, qui les ont versés pour devenir copropriétaires (capital social et primes d'émission éventuelles), soit des bénéfices non distribués aux actionnaires et accumulés dans la banque (réserves, déduction faite des pertes éventuelles), soit des provisions faites en prévision de charges à venir.
  • CDS (Credit Default Swaps)
    Contrats d'assurance qui permettent de se couvrir contre le non remboursement de la dette émise par des pays (obligations souveraines) ou des entreprises. Certains acteurs du marché (en particulier les fonds spéculatifs) en achètent néanmoins "à nu" – c'est-à-dire, sans détenir au préalable les obligations d'Etat sur lesquelles porte l'assurance contre le défaut– et les utilisent pour parier contre les Etats de l'UE. Par exemple, de nombreux fonds spéculatifs ont acheté des CDS grecs sans pour autant détenir de bons d'Etat grecs, ce qui leur a permis de parier sur la faillite de la Grèce.
  • Chambre de compensation
    Organisme financier ayant pour but d'éliminer les risques de contrepartie sur les marchés dérivés. Il assure la surveillance des positions en étant la contrepartie unique de tous les opérateurs et en exigeant d'eux la formation dans ses livres d'un Dépôt de garantie le jour de la conclusion d'un contrat. Lorsqu'un intervenant est en perte potentielle, la Chambre de compensation procède à un appel de marge, en exigeant de ce dernier une augmentation du dépôt de garantie. Si l'appel sur marge n'est pas suivi, la Chambre de compensation dénoue d'office la position et apure les pertes avec le dépôt de garantie.
  • "Collateralised debt obligation" (CDO)
    Titres représentatifs de portefeuilles de créances bancaires ou d'instruments financiers de nature variée. Le mécanisme est le suivant: au lieu de conserver un titre de crédit, une banque le transforme en titre financier pour être vendu sur les marchés financiers (via une opération dite de titrisation). Ces produits financiers adossés à des créances sont ensuite regroupés dans des portefeuilles, les fameux CDO. Ces derniers sont proposés aux investisseurs en différentes tranches, qui ont chacune un niveau de risque en adéquation avec leur rémunération.
  • Conseil de stabilité financière ("Financial Stability Board" ou FSB)
    Groupe économique informel créé lors de la réunion du G20 à Londres en avril 2009. Il succède au Forum de stabilité financière ("Financial Stability Forum" ou FSF) institué en 1999 à l'initiative du G7. Il regroupe 26 autorités financières nationales (banques centrales, ministères des finances, etc.), plusieurs organisations internationales et groupements élaborant des normes dans le domaine de la stabilité financière. Ses objectifs relèvent de la coopération dans le domaine de la supervision et de la surveillance des institutions financières.
  • Courtier (ou société de courtage)
    Entreprise ou personne qui sert d'intermédiaire pour une opération, le plus souvent financière, entre deux parties.