Les 7 péchés capitaux des banques

Chiffres clés

Dérivés actifs (en milliards d'euros) - Chiffres 2011

Sources : Elaboration propre sur base des rapports annuels des banques étudiées

Déchiffrage

La taille du portefeuille de dérivésProduit dérivé
Instrument financier utilisé à l'origine pour protéger les investisseurs contre des variations inattendues de taux d'intérêt, de taux de change, de cours d'une action, du prix des matières premières, ou encore du risque de défaut de paiement d'un crédit. Concrètement, acheter un produit dérivé donne le droit (avec les options) ou l'obligation (avec les futures) d'acheter ou de vendre un actif dit sous-jacent (action, devise, pétrole etc.) à une date ultérieure, mais à un prix fixé aujourd'hui.

[Cliquez pour lire la suite]
est un indicateur utile pour évaluer l'ampleur des activités spéculatives d'une banque. En effet, bien que ces instruments financiers répondent à l'origine à un besoin d'assurance, nombre de banques les utilisent aujourd'hui à des fins purement spéculatives, pour parier sur les variations futures des taux d'intérêt et de changes, du cours des actions, des matières premières, etc.

Comme le montre le graphique ci-dessus, les banques BNP Paribas et Crédit Agricole S.A, et dans une moindre mesure, Société Générale, détiennent d'importantes positions sur les dérivésProduit dérivé
Instrument financier utilisé à l'origine pour protéger les investisseurs contre des variations inattendues de taux d'intérêt, de taux de change, de cours d'une action, du prix des matières premières, ou encore du risque de défaut de paiement d'un crédit. Concrètement, acheter un produit dérivé donne le droit (avec les options) ou l'obligation (avec les futures) d'acheter ou de vendre un actif dit sous-jacent (action, devise, pétrole etc.) à une date ultérieure, mais à un prix fixé aujourd'hui.

[Cliquez pour lire la suite]
s'élevant, respectivement, à 462, 382, 254 et 122 milliards d'euros fin 2011, ce qui représente 23,5%, 20,3%, 25,6% et 10,7% du total des actifsActif
Investissement (matériel ou immatériel) fait en vue de réaliser un bénéfice. De manière générale, les actifs d'une banque sont les prêts (que la banques à octroyés aux particuliers, aux entreprises), les créances bancaires (prêts octroyés aux autres banques) et le portefeuille financier (actions, titres émis par d'autres sociétés et acheté par la banque).
. Il est donc évident que ce groupe de banques s'est intensément engagé dans des activités bancaires de type "investissement spéculatif". A l'autre bout du spectre, le Crédit Mutuel, la Banque Postale, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et Oséo* ne sont presque pas exposés aux dérivésProduit dérivé
Instrument financier utilisé à l'origine pour protéger les investisseurs contre des variations inattendues de taux d'intérêt, de taux de change, de cours d'une action, du prix des matières premières, ou encore du risque de défaut de paiement d'un crédit. Concrètement, acheter un produit dérivé donne le droit (avec les options) ou l'obligation (avec les futures) d'acheter ou de vendre un actif dit sous-jacent (action, devise, pétrole etc.) à une date ultérieure, mais à un prix fixé aujourd'hui.

[Cliquez pour lire la suite]
, utilisant ces instruments principalement pour se couvrir (par exemple, pour se couvrir des risques liés aux taux d'intérêt).

*Pourquoi la Caisse des Dépôts et Consignations et Oséo sont-ils inclus dans l'échantillon?

Si la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) est une institution financière publique (bras financier de l'Etat) et exerce des activités d'intérêt général, elle participe toutefois au paysage bancaire français, bien qu'indirectement. La CDC gère des fonds d'épargne (Livret A, Livret Développement Durable) et elle sélectionne les projets des PME et TPE (très Petites Entreprises) qu'elle finance.
Oséo, créé en 2005, finance également les PME françaises. Aux côtés des banques, Oséo fournit des prêts à moyen ou long terme, des crédits-bails et garantit les financements bancaires.
A ce titre, la CDC comme Oséo doivent être pris en compte dans notre étude, mais de manière spéciale : c'est pour cette raison que lorsque des indicateurs ne sont pas applicables à ces institutions, la mention "Non applicable" sera mentionnée.
Pour information, Oséo et une branche de la CDC (CDC Entreprises) fusionneront dans la Banque Publique d'Investissement, selon le projet gouvernemental actuel.