Les 7 péchés capitaux des banques

Chiffres clés

Rémunération annuelle du directeur général (PDG) en millions d'euros

Sources: Rapports annuels 2007 et 2011 de BNP Paribas, ING Bank, Dexia SA, KBC Group*, et Triodos Bank. En ce qui concerne Belfius Bank, le salaire de son PDG - Jos Clijsters - est mentionné dans la Libre.
* La banque KBC n'ayant pas donné le détail de la rémunération de son directeur général (CEO) dans son rapport annuel 2007, nous nous basons sur le revenu moyen (salaire fixe et rémunération variable) octroyé à l'époque à chacun des sept membres du comité de direction. Il est fort probable, néanmoins, que les revenus du CEO de KBC en 2007 aient été bien supérieurs à 1 million d'euros.

Déchiffrage

Le graphique ci-dessus présente la rémunération annuelle (salaire fixe et bonus compris) de chaque dirigeant (PDG) de six banques actives en Belgique. La comparaison entre les années 2007 et 2011 permet d'observer une baisse substantielle du revenu des banquiers depuis l'éclatement de la crise en 2008. Il convient néanmoins d'apporter deux nuances par rapport à ce constat.
Tout d'abord, force est de constater que les salaires octroyés aux dirigeants de banques actives en Belgique demeurent encore très élevés en 2011. En outre, leur baisse relative est conjoncturelle: elle est liée à une plus faible profitabilité des banques en 2011. Autrement dit, une augmentation des profits contribuerait automatiquement à accroître la rémunération des banquiers, comme ce fut le cas en 2010 (où les rémunérations ont été bien supérieures à 2011).
Précisons néanmoins que la banque Triodos fait figure d'exception en matière de rémunération. Comme nous pouvons l'observer sur le graphique, le salaire de son PDG est en effet demeuré, non seulement, relativement constant, mais surtout bien plus modérée que celui des autres dirigeants de banque.